mk3
  MK3 Event  :  Contact  
    rss  
  MK3 > lieux   
News Photos Locations de Lieux Events Hôtesses Partners La Société
  Levantin  
  Fort d'Entrecasteaux  
  Hôpital Caroline  
 
Fort d'Entrecasteaux
 


En 1660, Louis XIV prit Marseille par la force et s’installa brièvement sur les hauteurs de la rive sud du port, afin de rétablir l’ordre dans la ville. C’est à cette époque que fut construit le fort Saint-Nicolas sur la rive sud du port par le Général des Camps et le Commissaire Général des Fortifications Louis Nicolas. Il a été édifié autant pour protéger la ville que pour instaurer l'autorité nationale auprès de la population.
Dès 1696, la citadelle servait de lieu de séjour aux soldats condamnés à de courtes peines par les tribunaux militaires. Le 18 mai 1790, une foule de révolutionnaires s'est attaquée au fort et l'a partiellement détruit. Ce n'est qu'en 1834 que la citadelle a été restaurée au moyen de pierres grisâtres qui tranchent avec les teintes rosées utilisées à l'origine.l’Assemblée nationale sur ordre de Napoléon III 
et soucieuse de conserver un ouvrage utile à la défense de la ville, ordonna d’arrêter la démolition de la forteresse par décret du 28 mai 1790.
Par la suite, des travaux routiers ont scindé la citadelle en deux forts distincts, et ouvrirent un boulevard à la circulation, afin de relier le Vieux Port au palais du Pharo qui n’était accessible que par le boulevard de la Corderie et l’avenue de la Résidence actuellement avenue Pasteur, la commission municipale vota le18 avril 1860 l’ouverture d’une voie, actuellement boulevard Charles Livon.

L’autre partie au sud du boulevard est le haut fort qui est également appelé fort d’Entrecasteaux du nom d’un amiral parent du bailli de Suffren, Entrecasteaux. Il est composé de deux enceintes imbriquées. L’ancien moulin à vent est devenu depuis 1954 un monument commémoratif des morts de guerre. L’accès s’effectue par une porte située à l’Est. La partie centrale du haut fort dépend de l’armée et ne se visite pas.

Classé monument historique par l’arrêté du 14 janvier 1969, le fort fut érigé par le chevalier de Clerville et fait face au fort Saint Jean. Témoin d'une partie de l'histoire de Marseille après avoir déjà été coupé en 2 par la percée de l'av. Charles Livon, le fort est menacé aujourd'hui encore d'être défiguré par la construction d'un immeuble de standing dans l'enceinte de la caserne d'Aurelle qui le touche. Quel gachis pour les marseillais et triste pour Marseille 2013.

Durant la Révolution, la présence des forts Saint-Jean, Saint-Nicolas et de Notre-Dame-de-la-Garde inquiétaient la population car certains pensaient que leurs commandants y accumulaient des munitions

Le fort reçut en 1823 à la suite de l’expédition du duc d’Angoulême en Espagne, 569 prisonniers dont le soldat Valdès qui avait été un des organisateurs de la guérilla contre les troupes napoléoniennes après 1808, ainsi que Jean Zay (député socialiste, condamné pour « désertion » par le régime de Vichy) et bien d’autres.

Le Ministère de la Défense, propriétaire du Fort, a missionné l’association Acta Vista en 2003 pour sécuriser le site et effectuer des travaux de restauration.
Le Fort d’Entrecasteaux a été identifié et répertorié par les pouvoirs publics comme un Pôle d’Insertion et de Formation à l’éco-construction, ce dernier sera inauguré en septembre 2009.

Pendant des décennies, ses abords ont été peu à peu abandonnés, formant une sorte de friche militaire, en forme d’étoile. Depuis peu, les promoteurs immobiliers s'intéressent à son sort. On construit sur ses marges parkings et hôtels de luxe. Il paraît que les Marseillais les trouvent laids, ces vieux remparts, imposante survivance de la lutte de Marseille contre la monarchie - pourtant ils ont leur charme... ne serait-ce que celui de leurs 350 ans.


Le Fort d'Entrecasteaux est la propriété de la Ville de Marseille, nous ne gérons pas la location et la privatisation de ce lieu.
 
 
© MK3 Event, Agence de Communication Marseille  :  Contact e-mail  :  First Paca Member  :  Agence web : ebizproduction 2007